Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : La Jérusalem Délivree: Le blog
  • La Jérusalem Délivree: Le blog
  • : Deux siècles. Deux siècles d'angoisse et de trouble pour la Chrétienté. Deux siècles de découvertes et d'innovations. Déchirée par des conflits religieux nés d'une volonté profonde de réforme, cette Europe, à peine suggérée comme une, est alors parcourue d'une énergie puissante, qui en fait l'un des foyers les plus vigoureux de l'expansion humaine.
  • Contact

Recherche

4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 02:47

Il s'agit d'un poème du poète italien Torquato Tasso, dit Le Tasse. Il y dépeint un combat hautement imaginaire entre les musulmans et les chrétiens durant le siège de Jérusalem, à la fin de la première croisade. Le choix de ce titre n'est pas fortuit. Il traduit la centralité de la thématique de croisade sans cesse renouvelée au cours de la Renaissance et cette volonté d'ailleurs très présente chez les hommes de ce temps. L'affrontement religieux est un fait majeur de l'époque et la rupture qui déchire la Méditerranée en deux est sans recours. Partout le Turc avance et il faut attendre 1571 pour que la flotte chrétienne le stoppe à Lépante. Jérusalem, c'est aussi la Cité idéale, la Cité de Dieu, celle de Saint-Augustin "inventeur" de la guerre juste, préfigurant la guerre sainte. C'est la Cité, donc toutes les cités. Car le monde de la Renaissance en Europe est aussi un monde urbain, où la propriété foncière même se reconfigure dans un mouvement d'accaparement des terres par la bourgeoisie urbaine, ce qui rapproche la campagne de la ville et la subordonne nettement à celle-ci. Le sauvage s'estompe. La civilisation s'étend. 

Le Tasse souffrait de problèmes psychiques graves. Hors l'époque est une époque de troubles. Des fièvres s'emparent du bon peuple. Angoisse face à l'improbabilité d'un salut qui ne saurait être accessible par de simples rituels dont le chrétien sent bien qu'ils ne sont que baumes préparés par l'Eglise pour soigner une plaie méritant une véritable intervention. La Médecine triomphe à peine de l'obscurantisme tandis que Giordano Bruno est brulé par l'Inquisition. La folie s'empare des hommes, persuadés qu'il sont de l'imminence de l'Apocalypse, ils la préparent et la miment, répétant à l'envi le combat du bien contre le mal, chaque camp s'arrogeant le titre d'armée de Dieu.

la jérusalem délivrée

Partager cet article

Repost 0
Published by lajerusalemdelivree.over-blog.com - dans Contexte
commenter cet article

commentaires